L’Édito du Mois – Juin 2016

Bonjour à tous ! Seconde édition de notre éditorial mensuel, dans un contexte toujours marqué par la mobilisation contre la loi Travail.

Depuis le mois dernier, des secteurs-clés sont entrés dans la bataille ou sont en passe de le faire. Les raffineries, les docks, les centrales nucléaires sont le théâtre de grèves majoritaires qui paralysent une partie de l’économie française. Dès demain, les syndicats de la RATP entrent en grève reconductible pour porter, en Ile-de-France, un coup majeur à ce gouvernement et à sa loi scélérate. LE BILAN a cherché, à la hauteur de ses moyens, d’être utile en publiant un contre-argumentaire aux opposants à la grève, vu près de 150.000 fois en une semaine.

En ce début du mois de juin, nous entrons dans la dernière ligne droite de ce mouvement inédit sous le gouvernement socialiste de Manuel Valls. Si la grève menace d’empêcher la bonne tenue du championnat d’Europe de football dans l’hexagone, la gouvernement pourrait enfin céder et retirer sa loi synonyme de régression sociale pour tous les travailleurs de France. Si, au contraire, la mobilisation finit par s’essouffler, elle aura eu le mérite de briser pour de bon, à gauche, la popularité de François Hollande et son gouvernement. Ce dernier restera entaché, pour longtemps, par sa volonté autoritaire d’imposer coûte que coûte un texte rejeté par une majorité de Français, qui aura à l’avenir des conséquences importantes quant au droit du travail des salariés.

L’Euro 2016 sera l’occasion, outre de passer de bons moments entre amis et supporters, d’une recrudescence du nombre de paris sportifs. Conformément à notre article sur le sujet, nous mettons en garde contre le risque, pour la classe ouvrière française, de tomber dans une spirale de dépendance aux jeux d’argent qui lui est mortifère. En toute modération, la pratique des paris – qui peut se faire entre collègues ou camarades plutôt qu’auprès d’un opérateur brassant des milliards – peut demeurer bon enfant, et ajouter du beurre aux épinards pour les plus chanceux.

A 13 mois, notre média reste très jeune mais son existence, son unicité et son utilité se concrétisent de jour en jour. Outre quelques coups d’éclat, comme notre populaire article sur la prochaine crise financière publié voici un an, LE BILAN se construit lentement mais sûrement en renforçant peu à peu sa base de lecteurs réguliers et d’abonnés à nos pages sur les réseaux sociaux. Si ce n’est pas encore fait, suivez-nous et abonnez-vous à notre lettre d’information à partir des encarts présents sur la colonne de droite. Sur ce, nous vous souhaitons un bon début de la saison d’été et, si c’est votre cas, de bonnes vacances rendues possibles par la lutte sans concession de nos aïeux.


Bonne visite sur LE BILAN, bonne lecture et à bientôt,

le 1er juin 2016,
Benoit Delrue.